Va-t-on vers une nouvelle crise financière globale ?

Nouvelle Crise Financière

La crise financière des subprimes est encore actuellement palpable, même après une dizaine d’années après la chute de la banque de Lehman Brothers. Elle est belle et bien encore présente, et continue sa lancée de destruction mondiale. Cette crise a engendré une forte augmentation du taux de chômage à l’échelle mondiale, et dans sa course folle a causé l’endettement de plusieurs sociétés et même de plusieurs Etats.

Le système financier mondial est-il en danger ?

Au cours de ces dernières années, bien nombreux sont les experts analystes annonçant une nouvelle crise globale. La situation est très instable disent-ils, tout va mal, aussi bien dans l’économie que sur les marchés. Un nouveau crash est sans doute inévitable, car la situation devient critique et les problèmes sont de plus en plus persistants. La hausse des taux engendrée par la réserve fédérale des États-Unis n’a fait qu’accumuler les dégâts, et les dépenses publiques causées par Donald Trump jusqu’à un seuil critique n’a fait qu’empirer d’avantage les choses.

Le marché de la dette Américaine, cause principale de la crise financière

Le marché le plus vaste au monde en terme de dette est le marché Américain. Il représente donc une très grande menace pour le reste de la planète. Rappelons-le, en février les indices avaient chuté considérablement et la volatilité a explosé. Cette fois-ci, il a fallu de peu pour maîtriser la situation et subir les conséquences. Pour le moment, la situation est plus ou moins stable, mais ce calme ne signifie pas que les problèmes ont disparus. Soucieux de leurs activités, les gérants d’actifs sont anxieux de par une série de questions sur le prochain crash et la probabilité d’une crise financière éminente.

Depuis 10 ans, la dette mondiale n’a cessé de progresser. Actuellement, le taux s’élève à 48% soit 236milliards de dollars et 220% du PIB mondial d’après Mr Strauss-Kahn l’ancien patron du FMI. Loin des promesses pour dire que la crise est loin derrière, la réalité démontre le contraire, pour preuve : les banques actuelles ne cessent de pomper les clients en frais divers afin de survivre, car elles ne disposent pas des capitaux nécessaires pour combler tous les besoins des services.

Les principales causes

Pendant un laps de temps, le marché peut tenir cette dynamique positive, mais le revers de la médaille fait que plus les rendements des bons du trésor augmentent, plus le risque d’un éventuel crash est énorme, et d’après les études, cette fois-ci il risque d’être plus rapide que prévu.

La situation géopolitique est une autre figure, qui pourrait aggraver la situation, comme le retrait des USA de l’accord nucléaire avec l’Iran, l’état politique au Proche-Orient, et la situation de la Corée du Nord. Le ralentissement de l’économie mondiale joue un rôle décisif en dépit de la hausse du PIB global.

En résumé, la probabilité d’une nouvelle crise financière mondiale est pertinente. L’état la plus concernée, et qui est positivement l’élément déclencheur est l’Amérique. La géopolitique, la sécurité, l’économie, l’environnement, le climat sont les facteurs principaux qui peuvent déclencher cette redoutable crise financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *