Qui était Galilée ?

Galilee

Parmi les grands noms qui ont fait leur renommée, Galilée s’est inscrit dans les livres de l’Histoire comme étant un grand érudit. Ce chercheur des XVI e et XVII e siècles a pu donner en héritage plusieurs lois de physique dont la véracité est toujours employée dans plusieurs domaines. Ce grand homme a alors consacré sa vie dans les recherches pour trouver des formules et des théories permettant de concevoir des outils fonctionnels jusqu’à aujourd’hui.

Galilée ou le savant polyvalent

Né à Pise en février 1564, ce fils de musicien et compositeur n’a pas suivi les traces de son père dans ses passions pour la musique, il a fait des études en médecine pour les abandonner après afin de se consacrer à sa discipline de prédilection : les mathématiques. Devenu un mathématicien très reconnu, il s’est penché dans les études des mouvements et il est arrivé à décrire la chute des corps après avoir mené des expériences en lâchant plusieurs objets du haut de la tour de Pise.

Physicien et philosophe, il n’a pas caché son admiration pour Copernic et s’est penché sur les études de la Terre et les planètes autour, il a fini par découvrir la loi qui énonce la dépendance de la durée de l’oscillation d’un pendule à la longueur, celle même qui a servi aux horlogers dans leurs machines. Astronome très passionné par ce qui se passe dans la galaxie, il a fait de nombreuses découvertes, grâce à ses lunettes astronomiques, et les plus célèbres sont celles qui ont permis à découvrir les cratères de la Lune ou encore les satellites de Jupiter, appelées ensuite « satellites galiléens ».

Le père du principe de la « relativité »

Le plus célèbre savant qui est affilié à la loi de la Relativité est sûrement Einstein avec sa fameuse formule, mais cet illustre mathématicien a déjà fait des travaux et expériences à son époque pour aboutir aux principes de relativité. La relativité du mouvement qui reste un casse-tête quand on se place dans un véhicule qui roule sans le sentir et que l’on se demande si c’est le véhicule qui se déplace ou ce sont les paysages qui se défilent.

C’est toujours lui qui a mis en évidence la notion de référentiel afin de mesurer l’espace et le temps. Avec ce principe du référentiel, il a conclu qu’il n’y a pas d’immobilité absolue. Ce principe mathématique n’est pas le résultat d’une hypothèse, c’est en fait le résultat d’une étude expérimentale découlant d’une observation assidue.

Des lunettes, source de différend

Passionné d’astronomie, Galilée était surtout connu pour ses lunettes avec lesquelles il a pu observer le ciel et sa population. C’est grâce à ses créations qu’il a pu voir les cratères lunaires, mais surtout qu’il a pu savoir que Jupiter est entouré de satellites. Fort de ses découvertes, il avait alors écrit un livre en latin pour résumer ses explorations et ses trouvailles. « Le Messager des étoiles » est une œuvre entièrement écrite en latin, dans laquelle il a révélé ses observations de la Lune, ses remarques sur la « lumière cendrée ».

D’autres découvertes s’ensuivaient alors quand il a continué à explorer d’autres planètes, notamment Vénus. Des succès qui lui ont valu l’antipathie des théologiens, ces derniers lui accusaient de compromettre les Écritures, et ont considéré ses théories comme une hérésie. Sa fidélité aux théories coperniennes n’ont pas plu à l’Église catholique, notamment le Pape Urbain VIII, et la sortie de son ouvrage n’a pas non plus arrangé les choses, les verdicts el condamnant était tombé. Ses découvertes l’ont contraint à être assigné à résidence, et il mourût en janvier 1642.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *